Kanelbullar ou cinnamon roll ?

Classé dans : cuisine, Uncategorized | 0

Je n’ai jamais vraiment su si l’origine de la recette des roulés à la cannelle était plutôt scandinave ou américaine.

J’avais effectué un reportage photo sur le marché de Noël à la Svenska kyrkan (église suédoise) de Paris. J’y avais suivi pas à pas la fabrication du Kanelbullar (et du Glög mit vodka, un vin chaud dont on se souvient toute sa vie !). Il s’agissait bien de pâte à brioche et de garniture beurre-sucre-cannelle, mais le « topping » était constitué simplement de perles de sucre.

Tandis que de mon séjour à New York, je me souviens d’un énorme Cinnamon roll, accompagné d’un demi litre de café Americano. Le tout, bien entendu, acheté à un marchand ambulant pour reproduire exactement une scène mythique de série américaine :-) Il s’agissait également d’une viennoiserie de type brioche, dégoulinant d’un glaçage au sucre et garnie de sucre-cannelle. Je suis incapable de dire si il y avait du beurre. D’ailleurs, le beurre américain n’a pas du tout le goût du beurre français !

Autre aparté : la levure. Le levain a le pouvoir de donner au pain une saveur plus riche, subtile et acidulé, donnant à saliver. Les enfants n’en sont pas supers fans. J’ai donc réduit la quantité de levain et ajouté une demie dose de levure de boulanger déshydratée.

La recette des roulés briochés à la cannelle (sans lactose ni cholestérol, à chacun sa croix)

Pour la pâte à pain brioché :

  • 450 g de farine + 50 g pour le plan de travail
  • 70 g de sucre
  • 5 g de sel
  • 100 g de levain
  • 1 sachet de 5,5 g de levure de boulanger déshydratée
  • environ 12 cL d’eau
  • 50 g d’huile de colza

Pour la garniture :

  • 1 à 2 cuillères à soupe d’huile de colza
  • 3 cuillères à café de cannelle en poudre
  • 6 cuillères à café de sucre

Pour le glaçage (optionnel, mais c’est quand même meilleur avec) :

  • beaucoup de sucre glace
  • un peu de jus de citron
Etaler, rouler et couper
Etaler, rouler et couper

Mélanger la farine, le sucre et le sel dans une grande bassine. Mélanger l’huile, l’eau, le levain et la levure de boulanger dans un verre doseur. Assembler les deux mélanges et malaxer jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène.

Laisser doubler de volume dans un endroit chaud, entre 25°C et 30°C. Avec la levure de boulanger, ce process doit être plus rapide. environ 3 heures.

Sortir le pâton de la bassine, dégazer et étaler au rouleau en rectangle. Au pinceau, badigeonner d’huile de colza, puis saupoudrer du mélange cannelle – sucre. Rouler le pâton.

Couper en 16 tronçons, former de jolis petits escargots et poser sur une plaque de cuisson. Laisser encore doubler de volume.

Préchauffer le four à 180°C, badigeonner les escargots d’eau, puis enfourner pour 12 à 15 min de cuisson.

Au bout de ce temps, vérifier la cuisson en soulevant un escargot : il doit être tout léger et sonner creux. Laisser refroidir avant de ranger. Perso, si c’est pour manger dans les deux jours, je les range encore un peu tiède dans un sachet pour garder le moelleux. Sinon, je les range complètement refroidis au congélateur.

Je les glace au sucre une heure avant de les manger. Il suffit de mélanger du sucre glace avec quelques gouttes de jus de citron, puis de verser dessus avec une petite cuillère.

Gourmands et parfumés pour le petit déjeuner
Gourmands et parfumés pour le petit déjeuner

Laissez un commentaire